mercredi 24 mai 2017

Un peu d'humour sur les mots

Les mots changent au cours du temps, et si on regarde de près, cela a une signification. Par exemple:

Avant on cherchait du travail, maintenant on cherche un emploi. Cela veut-il dire que l'on veut un emploi pour le salaire, mais sans travailler?

Avant on était malade, c'était clair, maintenant on se met en maladie, mais on n'est pas forcément malade...

Il y a quelques années on s'inquiétait du réchauffement climatique, c'était tout à fait compréhensible, maintenant on s'inquiète du changement climatique, au moins on ne peut pas se tromper, le climat a toujours changé et changera toujours...

mardi 7 mars 2017

Réponse de la Commission européenne à une question d'un parlementaire européen sur les LENR


Réponse donnée par M. Moedas au nom de la Commission

La Commission est consciente des succès annoncés dans le domaine des réactions nucléaires à basse énergie (LENR).

Comme l'a mentionné l'Honorable Parlementaire, ce domaine comprend une vaste gamme de phénomènes apparemment indépendants qui semblent indiquer la possibilité d'événements nucléaires à des niveaux d'énergie relativement faibles, mais cette question est toujours débattue par la communauté scientifique et il n'existe pas d'accord unanime sur les mécanismes expliquant les résultats expérimentaux.

Cependant, apparemment, certains de ces résultats ont été récemment reproduits dans quelques cas par des scientifiques ou des laboratoires réputés.

Cette recherche pourrait en principe être soutenue par le programme « bottom-up » d'Horizon 2020 (1), ou par le Conseil européen de la recherche (2) ou celui des technologies futures et émergentes (3), mais le nombre croissant de preuves et l'investissement croissant des entreprises, et des gouvernements à l'extérieur de l'Europe pourrait en effet exiger un examen et une évaluation approfondis des résultats à ce jour, afin de décider si le financement de la recherche devrait être accordé dans ce domaine.


The EU Framework Programme for Research and Innovation (2014-2020)
(2)https://erc.europa.eu/
(3)http://ec.europa.eu/programmes/horizon2020/en/h2020-section/future-and-emerging-technologies

Voici le lien pour avoir le texte original en anglais:
http://www.europarl.europa.eu/sides/getAllAnswers.do?reference=E-2016-009616&language=EN

vendredi 20 janvier 2017

Le Revenu Universel: Une utopie?

Depuis quelques jours on parle beaucoup du Revenu Universel. J'ai l'impression que c'est une très bonne idée, mais nous ne sommes pas encore prêt à la mettre en place. Voici quelques raisons pour lesquelles un tel revenu pourrait un jour exister.
  • Au cours des années, les droits des citoyens ont augmenté continuellement: le droit à la santé (sécurité sociale), le droit au logement (aide pour les loyers), le minimum vital (RSA), le droit à l'électricité, le droit à internet haut débit, le droit à un téléphone portable etc. La liste s'allonge régulièrement.
  • Par ailleurs, de nombreuses personnes ne travaillent pas pour différentes raisons: chômage, retraite, personnes malades, mère ou père à la maison...
  • L'automatisation, la robotisation, l'intelligence artificielle etc. font que la société a de moins en moins besoin de personnes qui doivent de travailler pour produire de plus en plus. La productivité augmente régulièrement, et cela se traduit par une baisse du temps de travail. Mais on ne peut pas baisser indéfiniment le temps de travail, car s'il est trop court, on a une baisse d'efficacité. Par exemple, on ferme des cliniques parce qu'elles ne font pas assez d'accouchements, et le personnel n'est plus assez expérimenté.
  • Beaucoup d'emplois sont improductifs, et gênent plutôt ceux qui produisent.
  • La société peut fonctionner avec moins de personnes qui travaillent, mais qui travaillent mieux, avec moins d'administration et de contraintes inutiles.
  • Le revenu universel signifie une autre société où on remplace toutes les aides par un revenu universel qui ira vers les pauvres comme les riches. Les pauvres utiliseront ce revenu minimum pour survivre, et les riches repaieront une partie de ce revenu en impôts.
  • Les personnes qui veulent une vie plus confortable pourront évidemment travailler et avoir une vie différente.
  • Évidemment, nous ne sommes pas encore prêt à ce changement de société, où le travail n'est plus une punition, mais un plaisir pour ceux qui le souhaitent. Les autres qui se contenteront du revenu universel pourront peut être vivre des loisirs passions qui ne rapportent rien, en faisant par exemple: du sport, de la peinture, du théâtre, du cinéma, du bénévolat etc.
  Nous n'en sommes pas encore là, mais dans un avenir plus ou moins lointain, cela pourrait très bien arriver.