samedi 4 janvier 2014

Le gouvernement américain entrouvre la porte pour la fusion froide

Dans un rapport du DOE (Le Département de l'énergie américain) un appel d'offre vient d'être lancé sur des projets de recherche sur les énergies alternatives dans lequel est mentionnée la fusion froide, ou plus précisément les LENR (Low Energy Nuclear Reactions). Le rapport est accessible à l'adresse suivante:

http://www.floridaenergy.ufl.edu/wp-content/uploads/DE-FOA-0001002-FOA-IDEAS.pdf

 LENR est mentionné en page 7 dans la rubrique Chemistry


88 commentaires:

  1. Bonsoir,
    Merci Mr Biberian, Il est tjrs interessant d´etre informé de ce genre de choses.
    Avez vous des nouvelles du travail de Mr Rossi ? Sauriez vous confirmer qu¨il travaille maintant bien aux USA sur ses decouvertes en fusion froide avec des moyens financiers et techniques remarquables ou que au contraire...il raconte parfois des betises... :( ?
    Crdt.
    Vincent

    RépondreSupprimer
  2. Je ne peux rien confirmer sur les travaux de Rossi car je n'ai pas d'information directe venant de lui-même, mais tout laisse à penser que c'est vrai.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour votre réponse :) En vous souhaitant bcp de reussite, rire de bon coeur et la santé pour cette nouvelle année.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour cette information.
    C'est une ouverture fantastique, une reconnaissance institutionnelle en somme.
    Pour le sujet Rossi, je suis l'actualité US pour ma part, mais difficile de trier et d'être sûr des sources.http://pesn.com/2014/01/06/9602412_LENR-to-Market_Digest_January6/ entre autres.
    Si vous avez de meilleurs références sources/publication je serai preneur.
    Bonne année 2014 avec tous mes voeux de santé et de bonheur
    François-Xavier

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Malheureusement, je ne sais rien de plus sur Rossi, il est très secret en ce moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c bon signe normalement!!
      Avec mes salutations Mr Biberian

      Supprimer
  6. Nous vivons à l'ère des évidences, aujourd'hui tout fait évidence, c'est pourquoi les francs-tireurs sont relégués au loin, ce n'est pas tant que l'on ne les comprennent pas mais ils remettent en question les évidences, alors ces personnes bousculant les sentiers maintes fois battus sont mises à l'écart.
    Que je vous dise, je ne crois pas à grand chose mais je sais ce que je ressens et la fusion froide me paraît être l'une de ces idées qui, pour dans les siècles à venir, sera l'une des sources de l’émancipation humaine.
    Je reviens sur la question des évidences.
    L'évidence appartient à la famille de l'apparence, que l'on dit trompeuse, mais l'évidence ne trompe pas, elle ne ment pas, elle omet.
    Puisque les connaissances actuelles ne permettent pas de prouver la possibilité d'une fusion froide, c'est qu'elle ne peut exister, c'est cela une évidence, du-moins son effet.
    L'une des composante essentielle de l'évidence c'est le groupe, la communauté, la société dans son sens le plus large, la plénitude du sentiment d'appartenir à un groupe, à une communauté, à une société peut être d'une puissance redoutable en chacun d'entre nous.
    L'évidence, comme je l'ai écrit, n'est pas un mensonge mais un frein mental individuel ou momentanément culturel quand cela ne dure pas trop, sinon la société décline.
    Là où l'apparence surgit c'est dans l'impression d'impossibilité, là ce n'est plus un frein, qu'il est toujours possible de desserrer, mais un mur.
    Comme il y a des illusions d'optiques, il y a des illusions d'entendements et cet illusion s'appelle l'apparence, ce serait comme une limite à nos capacités de concevoir.
    Paradoxalement, aujourd'hui c'est l'individualisme qui crée cet apparence en raison de la solitude que cela produit, n'étant sûr de rien puisque, étant seul, mes idées ne peuvent s'échanger et que de plus la société marchande qui en est le substrat rend chaque chose égale à chaque chose, similaires même, cela me lie d'autant plus à un groupe, à ses idées, idéaux, dogmatismes, cela me permet de calmer cette douleur de solitude et d'ordonnancer un monde qui sinon n'aurait pas de sens, quitte à perdre mes capacités propres, mais surtout cela me permets d'exister socialement, d'exister aux yeux des autres, d'exister aux idées des autres qui ont les mêmes idées que moi et ce quelque soit l'étage de l'échelle sociale.
    Quand à une époque et dans une société donnée l'invention et la découverte première est considérée comme éminente, comme hautement représentatif de la grandeur humaine, quel qu'en soit les raisons, l'esprit de l'homme peut développer les plus admirables trouvaille en ayant le réconfort de la reconnaissance collective.
    Ainsi les Amériques ont-ils cet appétence pour la nouveauté autant à cause de la jeunesse de ce pays que des dangers de ruine devant lequel il se trouve.

    J'avoue aimer observer ces sujets sous des angles inédits, je vois cela comme un cristal qui offre à la vue des formes différentes suivant l'angle sous lequel on le regarde.
    Ainsi vous ai-je exposé ce que je percevais, non pas de la fusion froide par elle-même, mais de votre position au sein de votre institution, vous qui vous vous en passionnez tant, ce que je comprends, il est bien plus exaltant d'explorer des terres jamais visitées plutôt que d’errer en nombre sur des chemins mille fois sillonnés.

    Je suis un penseur solitaire, mon milieu ne me permettant pas d'échanger avec grand monde, en vrai avec personne, c'est pourquoi internet m'est un outil précieux, j'ai un blog où j'y expose mes idées, il a quelque lecteur, j'y expose ma quasi certitude d'un effondrement économique majeur (ce qui est partagé par bien du monde) mais surtout j'essaie d'en présumer les conséquences.

    Bien à vous,
    Theuric.

    RépondreSupprimer
  7. Vous avez raison, il semble évident que le monde est en train de plonger dans un effondrement économique majeur.

    Cette fâcheuse perspective paraît évidente par le fait que l'endettement des nations est passé au-delà du supportable et qu'aucune innovation majeure semble pouvoir relancer les économies.

    Comme vous, j'aimerais bien que la fusion froide soit l'une de ces idées qui, pour dans les siècles à venir, soit l'une des sources de l’émancipation humaine.

    Mais à l'évidence il n'existe aucune preuve scientifique de la réalité de la fusion froide.

    Et je constate que ceux qui prétendent avoir trouvé quelque chose ou être sur le point d'avoir trouvé ou être qualifiés pour réaliser des recherches dans ce domaine, n'apportent aucune preuve scientifique sérieuse sur la réalité de la chose, en essayant de soutirer de l'argent à ceux qui croient en leurs discours.

    Dès lors que tenter de se faire remettre des fonds en faisant croire en l'existence de quelque chose de chimérique est une escroquerie punie de 5 ans d'emprisonnement et de 375000 euros d'amende, Article 313-1 du Code Pénal, ne pensez-vous pas qu'il pourrait être évident que la justice finisse par tomber sur le dos de certains « chercheurs indélicats » ?

    Cordialement,

    Joseph Marcoulet
    http://www.ucidomi.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous devriez lire ce livre/rapport très enuyeux, très bien documenté, avec plein de citations, d'analyse logique, épistémologiques,
      Excess Heat par Charles Beaudette
      http://iccf9.global.tsinghua.edu.cn/lenr%20home%20page/acrobat/BeaudetteCexcessheat.pdf
      Il a été publié sur le site de l'ICCF9, mais je suis certain que vous achèterez une copie papier à l'auteur sur amazon ou chez infinite energy.

      bonne lecture

      PS: si vous ne le lisez pas, vous validerez le modèle de Roland Benabou qui explique que dans une illusion collective, une pensée de groupe avec Illusion mutuellement assurée, les illusionnés refuse de constater les données qui les dérangent... mais je suis certain que ce n'est pas le cas, et que vous trouverez les centaines d'explications permettant (en respectant la méthode scientifique, sans argument théorique ni complot, et en prouvant vos allégations) de réfuter les centaines d'expériences utilisant des dizaines d'approches différentes....

      Saviez vous par exemple que Beaudette n'a trouvé que 4 critiques , toutes réfutées des calorimétries de la fusion froide.
      que même le critique, qui c'est pitoyablement planté avec un succès médiatique international malgré tout, Nathan Lewis, à vitité le labo de McKubre au SRI et n'a rien trouvé à redire... sauf qu'il s'est tû...

      ce que j'ai constaté c'est que la pseudo-science, le laxisme dans le peer-revie, l'absences d'articles publiées dans des revues a comité de lectures, l'auto congratulation permanente, l'absence de toute preuve, est le fait des critiques.



      ca fait 3 ans que je cherche des preuves de non-réalité, des papiers critiques, et je n'ai vu que des trucs pathétiques, ou tout au mieux quelques remarques modestes (montées en épingles, cf Morisson) qui finalement se révèlent fausses ou négligeables...

      si vous en avez transmettez les, Mr Biberian devrait pouvoir faire une relecture comme il le fait pour le JCMNS, et le transmetteur à l'éditeur LENR de Naturwissenschaften, Ed Storms.

      PS: on parle de calorimétrie, pas de théorie.

      Désolé Mr Biberian,
      n'étant pas du domaine, mais habitué aux fraudes et aux illusions collective catastrophiques (finance, entreprise), j'ai pris la liberté d'appeler un chat académique, comme un chat de gouttière.

      Supprimer
    2. Bonsoir,

      Il est très probable que la fusion froide va faire repartir le monde dans une nouvelle période de prospérité et espérons le aussi de paix en apportant de l'énergie à l'ensemble de la population du globe.

      En ce qui concerne les preuves de la fusion froide, il y en a de très nombreuses, et souvent les articles sont publiés dans des revues sérieuses avec comité de lecture. je viens de créer un nouveau site internet: cryofusion.org et si vous allez à la rubrique "ressources", vous trouverez une liste d'articles sous format pdf que vous pourrez télécharger et vous faire une idée par vous-même de la réalité expérimentale de la fusion froide.

      Il ne faut pas mélanger science et technologie. La preuve scientifique de la fusion froide a été apportée depuis longtemps, par contre, je ne sais pas encore quand un produit sera disponible sur le marché.

      La difficulté de la recherche, est justement que ce n'est qu'une recherche, et que rien ne peut être garanti. Il n'y a donc pas d'escroquerie, puisque rien n'a été promis.

      Cordialement

      Supprimer
    3. Bonjour,

      Plus bas vous avez indiqué que le jeudi 6 février vous alliez donner une conférence sur la fusion froide, sous le patronage de la Société Française de l’Energie Nucléaire, et que plusieurs personnes du CEA et de AREVA seront présentes.

      Pouvez-vous m'indiquer à quelle heure et adresse se tiendra cette conférence, et comment procéder y assister ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
    4. Bonsoir,

      Voici l'adresse de la conférence:

      'La Fusion Froide"
      Amphithéâtre Jean Pastor
      Faculté de Pharmacie
      27 Bd Jean Moulin 13005 Marseille

      A 18 heures

      A bientôt donc

      Cordialement

      Supprimer
    5. bonjour,
      comment s'est passée la conférences ?

      y a t'il des supports, des retours?

      Cdt.

      Supprimer
    6. Bonjour,

      la conférence s'est bien passée, il y avait une centaine de personnes. A part quelques personnes critiques sur la réalité de la fusion froide, les autres personnes étaient très intéressées. Il n'y a pas encore de retour direct, mais des graines de semées qui germeront peut être un jour...

      Amicalement

      Jean Paul Biberian

      Supprimer
    7. Il y a beaucoup de découvertes qui restent dans les tiroirs. Les lobbys énergétiques, secondé par des gouvernements, n'ont aucun intérêt économique, et ne veulent pas pour ces derniers risquer de tout d'déstabiliser. C'est une grosse erreur, mais bon!

      Supprimer
  8. Monsieur,

    Il me semble que vous soyez un expert aguerri du domaine de la fusion froide pour étaler des propos aussi pertinents.
    Il serait souhaitable que vous fassiez connaitre, à tous, l'adresse de votre Blog personnel sur lequel apparaîtra toute la démarche scientifique que vous avez dû mettre en branle afin d'asseoir vos allégations..

    Dans cette attente, agréer à mes encouragements les plus appuyés.

    David FOJT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,

      Sur le nouveau site cryofusion.org, on peut trouver des informations intéressantes sur la fusion froide et les transmutations biologiques.

      Supprimer
    2. Un Conseiller du Commerce Extérieur de la France en Italie m'a contacté pour me demander si je pouvais étudier la possibilité de leur trouver une firme Française suffisamment puissante pour commercialiser en France un réacteur de fusion froide de 5 KW.

      Pour me permettre d'étudier sa proposition je lui ai posé un certain nombre de questions parmi lesquelles celles-ci :

      - Où peut-on voir ces réacteurs fonctionner ?

      - Est-ce que l'entreprise dispose du brevet d'invention du dispositif et à-t-elle des expertises attestant de la bonne marche et des capacités de ce réacteur ?

      Après des échanges de correspondances qui ont duré plus de 2 mois le conseiller a fini par me répondre :

      " Avant que ne soit constituée la filiale, les négotiations entre X et les actionnaires de Y ont duré de longs mois ... lors desquels toutes les vérifications semblaient avoir été faites. C'est le directeur scientifique italien, Monsieur Z qui a rapidement eu des doutes et demandé des précisions qui ont toujours été repoussées ... et qui expliquent mon retard à créer la filiale française et à vous impliquer formellement dans son développement, ce que j'aurais fait en toute confiance si nos doutes n'avaient pas été confirmés. "

      J'ai demandé l'avis d'un ingénieur docteur ès science en physique nucléaire et électronique, spécialiste de la fusion froide, de me donner son avis sur le réacteur de l'entreprise en question. Sa réponse est la suivante :

      " Concernant la firme X, je n'en sais pas plus que ce qui est sur internet, et je n'ai malheureusement pas assisté à des démonstrations. J'avoue être un peu dubitatif, car ce dont nous avons besoin c'est de données expérimentales précises de puissance d'entrée et de sortie, mais X se réfère plutôt à son modèle théorique qui n'est pas utile pour vérifier leurs mesures. "

      La firme dont il s'agit est l'une des 4 ou 5 qui ont fait parler le plus d'elles sur l'Internet. Si celle-ci n'est pas en mesure d'apporter la preuve que son réacteur de fusion froide dégage bien les 5 KW qu'elle annonce, et si elle se refuse comme tous les autres à confier ses réacteurs à des experts chargés de les analyser, voulez-vous me dire comment il est possible d'avoir la certitude que ces réacteurs permettent d'obtenir les performances annoncées, et que la fusion froide est une réalité ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
  9. Bonsoir,

    La fusion froide est une réalité scientifique démontrée à partir des centaines d'articles expérimentaux publiés. Par contre en ce qui concerne les applications industrielles, il faut absolument une vérification par un organisme extérieur. Jusqu'à présent, Rossi et Defkalion n'ont fait que des démonstrations, publiques, cela n'est pas suffisant. De son côté, Brillouin est en train de faire expertiser son générateur par SRI aux Etats-Unis, si le résultat est positif, nous aurons la certitude que le système fonctionne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      N'est-il pas exagéré d'affirmer que la fusion froide est une réalité scientifique démontrée par le fait qu'elle a été l'objet de centaines d'articles expérimentaux publiés, alors que nous n'avons toujours pas connaissance d'investigations rigoureuses, vérifiables et reproductibles, et que vous reconnaissez qu'aucune application industrielle n'a démontré qu'elle fonctionne ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
    2. Bonjour,

      La science et la technologie sont deux sujets différents. par exemple, on connaît depuis bien longtemps les supraconducteurs haute température, ils ont été étudiés en détail au niveau scientifique, par contre les applications industrielles se font attendre parce que le matériau supraconducteur est une céramique cassante, et il est difficile d'en faire des fils électriques. De la même manière, en fusion froide, de nombreuses preuves ont été apportées dans des laboratoires très différents les uns des autres. Par exemple, McKubre et al. de SRI (Stanford Research International en Californie) ont reproduit l'expérience de Arata au Japon. Ils ont confirmé qu'il y avait production de chaleur et aussi d'hélium. La Fusion Froide est plus délicate que les supraconducteurs haute température, la recette n'est pas simple, et demande de nombreuses précautions expérimentales. On pourrait comparer la Fusion Froide à la catalyse qui comme la fusion froide est un phénomène de surface, la moindre contamination peut tuer la réaction. Rappelez vous que pour l'automobile, il a fallu mettre de l'essence sans plomb, car le plomb est un poison des pots catalytiques. Il en va de même avec la fusion froide, avec la différence que l'on ne connait pas quels sont les poisons. Sur le site lenr.org vous trouverez des centaines d'articles qui font état d'avancement de la recherche, et de reproduction.

      L'industrialisation est une deuxième étape, qui je l'espère arrivera bientôt, mais ce n'est pas une raison pour dire que la fusion froide n'existe pas.

      Cordialement

      Supprimer
    3. Bonsoir,

      Si des laboratoires ont indiqué qu'en reproduisant l'expérience de McKube ou d'autres il y avait production de châleur et d'hélium, et si des sites produisent des quantités d'articles qui font état d'avancement de la recherche et de reproductions, nous n'avons toujours pas connaissance d'investigations rigoureuses, vérifiables et reproductibles.

      De ce fait, ne pensez-vous pas que d'un point de vue scientifique il est difficile de soutenir que la fusion froide existe ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
    4. "nous n'avons toujours pas connaissance d'investigations rigoureuses, vérifiables et reproductibles."

      là je comprend pas ce qu'il vous faut ? d'ou tenez vous cette idiotie ? Wikipedia ? Huizenga ?

      Lisez un peu SVP.
      Connaissez vous le protocole de McKubre ? son type de calorimétrie ? de cellule ? Le résultats de la visite des ultra-sceptiques Lewis et garwin ?
      Celui de Oriani ? Son type de calorimétrie ?
      Les 4 critiques (yen avait que 4 en 2000) sur la calorimétrie

      Vous voulez quoi ? que Lewis qui a été ridiculisé par Fleischmann qui a montré qu'il ne savait pas concevoir une cellule électrochimique pour faire de la calorimétrie, admette qu'il avait dézingué Fleischman à la conférence de Baltimore, sans la moindre raison autre que sa propre incompétence et son égo démesuré..

      plutot crever, vous répondrait Huizenga...
      Si un expérience prouve que j'ai tord, c'est une erreur. si aucune erreur n'est possible selon moi, c'est une conspiration... La science à la Huizenga.

      La science, apporte les preuves, mais elle ne les fait pas accepter si les gens ne veulent pas les lire. (Le modèle de roland Benabou sur le groupthink, explique que les gens illusionés refusent d'observer les faits gênants, et punissent ceux qui le font. Très pertinent a l'usage)

      Lisez des livres honnêtes sur le sujet, ceux qui ont beaucoup de citations, qui parlent de calorimétrie en sachant ce que c'est.

      Moi j'ai beaucoup appris sur l'histoire en lisant Charles Beaudette dans Excess Heat...
      lisez l'histoire de Beaudette... il a été surpris par le sérieux des papiers, du travail effectué.
      et accessoirement il n'a pas trouvé de papier critique qui n'ai pas été démonté...

      Même chez les sceptiques qui passent leur temps a s'auto-congratuler, et que je passe mon temps à suivre, je n'ai rien trouvé de crédible (même pas grand chose du tout)...

      Shanahan posait des question intéressante, mais la réponse a surtout été l'occasion de voir que shanahan était incompétent et que les expérimentateurs avaient devancé ses question ...

      Le plus pathétique est la seule critique du test industriel l'E-cat par une équipe suédoise et italienne, le papier de Pomp&Eriksson... déjà avec une formation d'électrotechnique et de logique ce papier pue, mais après avoir lu la critique de Bo Hoistad il est pathétique.

      Franchement je ne sais pas ce qu'il vous fait, a part un tampon de Nature &science.

      ne cherchez pas, comme le montre diverses tentatives de publier de bon papier, Oriani (rejeté après un peer-review réussi), ENEA DeNinno rapport 41, Pam mosier boss qui publie tellement qu'elle en a fait un article (ahhh quelle femme), ils sont indécrottables... Par contre pour les fraudes ils savent publier si c'est médiatique.

      Contrairement à Mr Biberian, je suis hors de ce domaine, et j'y ait perdu toutes mes illusions. Et croyez moi, j'avais de bons a priori, mais les faits sont têtus.

      Mon seul conseil aux gens qui nous lisent, c'est de s'informer...
      Il y a des tonnes de papiers, le livre de Beaudette, de Mr Biberian, de McKubre des livrets par Ed Storms, des cours par hagelstein... il y a des trucs limites, voir mauvais, et si ca vous plait pas (genre BLP), ignorez (moi j'ignore), mais n'utilisez pas un mauvais papier pour nier une dizaine de bon papiers. en fait 3 réplications ca devrait suffire, yen a des centaines.

      La vérité se défend toute seule, pour qui veut ouvrir les yeux.

      Cherchez donc d'où vous viennent vos certitude?
      du vent... de rumeurs sur Wikipedia... de clichés... de rires partagés...
      ou sont les articles ?

      Supprimer
    5. En pratique, peu de chercheurs ont envie de passer du temps pour reproduire des expériences de fusion froide. Au vu de la situation, ces personnes ont plus à perdre qu'à gagner. Il y a quand même le cas intéressant de Robert Duncan, il avait été contacté par la chaîne de télévision CBS pour un reportage sur la fusion froide dans le cadre de l'émission d'information 60 Minutes. Robert Duncan ne travaillait pas du tout dans ce domaine, mais il fit une enquête, visita plusieurs laboratoires, et fut convaincu de la réalité du phénomène. Depuis, il a créé à l'Université du Missouri à Columbia une équipe sur la fusion froide. C'est lui qui a organisé la dernière conférence internationale sur la fusion froide en juillet 2013 dans son université, et avec le soutien total de l'université.

      La très grande majorité des personnes qui ne croient pas à la fusion froide n'ont pas lu la littérature sur le sujet. C'est la raison pour laquelle cette idée de manque de crédibilité scientifique existe.

      Cordialement

      Jean Paul Biberian

      Supprimer
    6. A travers les belles histoires des deux intervenants ci-dessus il m'étonnerait que tous les lecteurs seraient convaincus de la réalité de la fusion froide sans avoir connaissance d'investigations rigoureuses, vérifiables et reproductibles de nature à la rendre crédible.

      Si quelqu'un est en mesure de nous communiquer les investigations en question peut-il nous indiquer le lien derrière lequel il nous sera possible de les découvrir ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
    7. Bonsoir,

      Dès 1993, Miles qui travaillait pour la Navy aux Etats-Unis a reproduit l'expérience de Pons et Fleischmann et a montré la production d'hélium. Vous pouvez télécharger l'article:
      http://iccf9.global.tsinghua.edu.cn/lenr%20home%20page/acrobat/MilesMcorrelatio.pdf

      L'équipe du Professeur Li en Chine a reproduit une expérience faite par Fralick de la NASA:
      l'article de Li: http://www.lenr-canr.org/acrobat/LiXZcorrelatio.pdf
      l'article de la NASA: http://www.lenr-canr.org/acrobat/FralickGCresultsofa.pdf

      Il est un fait que les chercheurs n'essaient pas en général de reproduire les résultats des autres, ils préfèrent plutôt apporter leur propre contribution.

      Cordialement

      Jean Paul Biberian

      Supprimer
    8. Bonjour,

      Concernant les deux liens ci-dessus je constate qu'il n'y a que le premier qui s'ouvre.

      De ce fait, est-ce que quelqu'un de qualifié est en mesure de nous dire en quoi le document fourni sous le premier lien démontrerait qu'il contient des investigations rigoureuses, vérifiables et reproductibles de nature à rendre crédible l'existence de la fusion froide ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
    9. Bonsoir,

      Vous soulevez un point important sur la science. Quand une nouveauté scientifique est-elle considérée comme vraie? En réalité il n'y a pas de pape de la science qui pourrait dire ceci est vrai, ceci est faux. La réalité est beaucoup plus complexe, et dans certains cas délicats comme celui de la fusion froide où des théories communément admises sont mises en défaut, la preuve est plus difficile à apporter. Miles de la Navy a reproduit l'expérience de Pons et Fleischmann, c'est un chercheur sérieux travaillant dans un organisme encore plus sérieux qui a plus à perdre qu'à gagner en publiant ce type de travail controversé. Il y a de grandes chances que ce travail soit correct. En plus, l'article a été publié dans un journal avec comité de lecture, et le journal aussi a beaucoup à perdre si le travail est fantaisiste.

      Vous voyez, la science avance a petits pas, et la meilleure solution est de lire directement les articles et de se faire soi même une opinion. Evidemment si on n'est pas spécialiste du domaine, il faut faire confiance en quelqu'un que l'on connaît en qui on a confiance.

      Supprimer
    10. Bonjour,

      Étant donné que personne n'a été en mesure de nous dire en quoi le document qui nous a été fourni démontrerait qu'il contient des investigations rigoureuses, vérifiables et reproductibles de nature à rendre crédible l'existence de la fusion froide, devrions-nous en conclure que celle-ci n'existe pas ?

      Je m'excuse de vous avoir poussé dans vos retranchements en vous demandant avec insistance la preuve de cette existence. Mais vous comprendrez peut-être ma démarche lorsque vous saurez que celle-ci avait pour objectif non pas de nier systématiquement la chose, mais de permettre à certains, et pas des moindres, de se faire une opinion sur cette affaire.

      Vous savez que depuis des années des multitudes d'articles affirment que la fusion froide est une réalité, que des centrales fonctionnent, et puis qu'en définitive elles ne fonctionnent pas.

      Par ailleurs, la plupart des explications données sur la réalité de la fusion froide sont difficilement compréhensibles à moins qu'elles ne soient tout simplement mensongères.

      Ceux qui ont essayé de faire prendre des vessies pour des lanternes s'étonnent de voir les portes se fermer devant eux, et il ne leur vient même pas à l'esprit de penser que ce sont leurs propos qui ont contribué à leur faire perdre la confiance des autres.

      Ces allégations excessives ont également eu pour effet de conduire beaucoup de responsables et d'investisseurs à ne plus croire en la fusion froide, ce qui a eu pour effet de priver les chercheurs de capitaux, et à conduire les responsables politique et les industriels à rester dans l'expectative.

      Je me rends compte de l'effet négatif produit en écoutant ceux qui me confient qu'ils ne trouvent pas de sponsors pour financer leurs recherches ou qui me demandent mon avis pour investir dans la fusion froide ou qui voudraient créer des industries dans cette branche d'activité.

      Et contrairement à ceux qui affirment, sans fournir la moindre preuve, la certitude de la réalité de la fusion froide, je me contente de dire qu'il existe des faits troublants qui feraient plutôt pencher pour la réalité de la chose, mais qu'il faut être prudent, et je demande toujours des preuves, des business plans, et l'avis des scientifiques, en procédant à toutes les vérifications possibles.

      Tout cela m'a permis de créer la confiance nécessaire et d'avoir des contacts de qualité.

      Maintenant je serais bien naïf de penser que mes observations feront changer les mentalités, mais en faisant cela je pense avoir fait mon devoir pour faire avancer le destin de la fusion froide qui serait une si bonne chose pour l'avenir de l'humanité.

      Très cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
    11. Bonjour,

      Il est important de différencier la recherche de l'industrie. Au niveau recherche, la fusion froide a été démontrée de nombreuses fois, même si les expériences ne sont pas parfaitement reproductibles. Par contre au niveau industriel, personne ne peut donner une réponse affirmative, car à part Brillouin qui est en train de faire vérifier son appareil par SRI, les autres fabricants n'ont fait que des démonstrations. Si quelqu'un me posait la question de savoir s'il devait investir dans une technologie de fusion froide, je resterais très prudent, et demanderais à voir sur place, afin d'avoir une opinion directe sur la technologie.

      En ce qui concerne la crédibilité de la fusion froide, elle est mauvaise dès le début, depuis, c'est l'ignorance totale, sauf de temps en temps, comme avec ce nouveau programme du gouvernement américain.

      Cordialement
      Jean Paul Biberian

      Supprimer
    12. Bonjour,

      S'il est important de différencier la recherche de l'industrie, et si au niveau de la recherche nous ne possédons toujours pas de démonstrations sérieuses qui attesteraient que la fusion froide a été démontrée de nombreuses fois de façon reproductible, peut-on sérieusement affirmer que la fusion froide est une réalité ?

      Si l'on ne peut sérieusement démontrer cela à partir d'investigations rigoureuses, vérifiables et reproductibles, de nature à rendre crédible l'existence de la chose, ne serait-il pas plus sage de cesser de dire que celle-ci est une réalité, même en tempérant cette affirmation difficilement soutenable par des conseils de prudence, de manière à cesser de détériorer la crédibilité de la fusion froide ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
    13. Bonsoir,

      En fait, je ne comprends pas ce que vous voulez dire par "démonstrations sérieuses". Je crois que c'est là notre désaccord.

      Cordialement
      Jean Paul Biberian

      Supprimer
    14. Bonjour,

      Vous m'indiquez que vous ne comprenez pas ce que je veux dire par "démonstrations sérieuses".

      J'entends par démonstrations une suite d'arguments et d'expériences vérifiables et reproductibles capables d'emporter l'adhésion. Et j'entends par sérieuses une démonstration crédible faite devant des experts de manière à comporter des preuves dignes de confiance.

      Lorsque je vous indique à plusieurs reprises qu'une « démonstration sérieuse » de la fusion froide devrait s'appuyer sur des investigations rigoureuses, vérifiables et reproductibles, voulez-vous me dire en quoi cette phrase ne serait pas comprise par un scientifique ?

      Ne pensez-vous pas aussi qu'il faudrait questionner quelques experts en la matière afin qu'ils vous disent quel pourrait être le protocole à mettre en place pour que les démonstrations puissent emporter leurs convictions ?

      Tout cela peut être compliqué et onéreux à mettre en place, mais ne vous semble-t-il pas que celui qui veux apporter une preuve irréfutable doit s'y soumettre ?

      N'êtes-vous pas aussi d'accord pour considérer que sans cette preuve il serait préférable de cesser d'affirmer que la fusion froide est une réalité ?

      Si à travers ces explications vous estimiez que je n'ai pas été assez clair voulez-vous m'indiquer de quelles autres précisions vous auriez besoin ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
    15. En réalité chez les scientifiques, il y a ceux qui sont convaincus de la réalité de la fusion froide, et la très très grande majorité qui n'y croit pas du tout. Refaire une expérience demande une grande implication, même venir à une démonstration demande une certaine implication. Il se trouve que pratiquement à quelques exceptions près, ce sont les personnes déjà convaincues qui refont les expériences, les autres ne veulent pas s'en mêler, soit de peur de perdre du temps et de l'argent pour rien, soit par peur d'être considéré comme un paria par les autres scientifiques et de perdre leur crédibilité.

      Le résultat de tout cela est que des reproductions existent, sont même publiées, mais que la communauté scientifique officielle, celle qui distribue les financements ne regarde pas ce thème. L'article de Miles dont j'avais mis le lien et que vous avez pu lire, fait exactement cela, il reproduit l'expérience de Pons et Fleischman. C'est un chercheur de la Navy de grande qualité et dont l'article a été accepté par la Navy pour être publié. Je ne vois pas ce que l'on peut demander de plus.

      Vous dites:
      "Tout cela peut être compliqué et onéreux à mettre en place, mais ne vous semble-t-il pas que celui qui veux apporter une preuve irréfutable doit s'y soumettre ?"
      En réalité, les scientifiques ne fonctionnent pas ainsi. Ils font des travaux de recherche et publient leurs résultats dans des revues scientifiques. Si quelqu'un veut refaire l'expérience, il est bienvenu de la refaire, mais ce n'est pas une obligation. Quand vous avez des centaines de travaux différents provenant de chercheurs de différents pays, utilisant des méthodes différentes donnant des résultats similaires, il y a de quoi être convaincu. C'est pourquoi j'affirme que la fusion froide est une réalité, par contre, nous n'avons pas de théorie satisfaisante, et je ne suis pas sûr qu'il y ait des prototypes industriels.

      Cordialement

      Jean Paul Biberian

      Supprimer
    16. Bonjour,

      Vous dites que refaire une expérience demande une grande implication, et qu'à quelques exceptions près ce sont les personnes déjà convaincues qui refont les expériences, et que les autres ne veulent pas s'en mêler, soit de peur de perdre du temps et de l'argent pour rien, soit par peur d'être considérés comme des parias par les autres scientifiques et de perdre leur crédibilité.

      Ne pensez-vous pas que celui qui déposerait un brevet avec la démonstration incontestable de la réalité de la fusion froide pourrait atteindre la gloire en faisant parler de lui dans les médias du monde entier ?

      Ne croyez-vous pas que cela pourrait lui permettre d'obtenir des prix prestigieux tels que le Nobel, de faire des conférences, d'être invité sur les plateaux des télévisons de la planète, de pouvoir créer des entreprises prospères, d'être sollicité par les grands de ce monde, de descendre dans les plus beaux palaces, de faire fortune, d'être admiré et envié et de graver son nom en lettres d'or dans la mémoire de l'humanité ?

      Ne pensez-vous pas que ces perspectives alléchantes pourraient inciter beaucoup de monde à chercher et à fournir des preuves satisfaisantes de leurs découvertes ?

      Vous le croyez puisque vous proclamez qu'il existe des quantités de reproductions d'expériences démontrant la réalité de la fusion froide, et vous dites même avoir fourni le lien sous lequel il était possible d'en voir une.

      Je vous rappelle vous avoir demandé de nous dire en quoi le document fourni contiendrait des investigations rigoureuses, vérifiables et reproductibles de nature à rendre crédible l'existence de la chose.

      Vous n'avez pas répondu à ma demande en prétendant que vous ne compreniez pas ce que je voulais dire par « démonstrations sérieuses ». Je vous ai donné les précisions voulues, et pour faire croire que des démonstrations sérieuses existent vous avez répondu que :

      « Les scientifiques font des travaux de recherche et publient leurs résultats dans des revues scientifiques. Quand vous avez des centaines de travaux différents provenant de chercheurs de différents pays, utilisant des méthodes différentes donnant des résultats similaires, il y a de quoi être convaincu. C'est pourquoi j'affirme que la fusion froide est une réalité, par contre, nous n'avons pas de théorie satisfaisante, et je ne suis pas sûr qu'il y ait des prototypes industriels. »

      Vous vous gardez bien de dire où il est possible de voir les travaux de recherches sur la fusion froide dont les résultats probants seraient publiés dans des revues scientifiques.

      Vous dites même qu'il n'y a pas de théorie satisfaisante sur la fusion froide et que vous n'êtes pas sûr qu'il y ait de prototype industriel.

      Mais devant ce vide vous affirmez que la fusion froide existe.

      Ne voyez-vous donc pas que le fondement de votre raisonnement n'est pas sérieusement tenable, et ne croyez-vous pas que vos allégations difficilement défendables pourraient porter tort à ceux qui réalisent des recherches pour essayer de découvrir si cette fusion froide existe et si elle pourrait être maîtrisée pour fournir l'énergie de demain ?

      En tous cas, les chercheurs qui viennent sur mon site pour télécharger gratuitement les méthodes de recherches des plus grands inventeurs sont nombreux à me dire qu'ils ne sont pas pris au sérieux lorsqu'ils essaient de trouver des aides.

      Ne croyez-vous donc pas qu'il y a eu suffisamment de fausses informations sur la fusion froide pour enfin cesser d'en rajouter ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
    17. Bonjour,

      Vous dites:
      Ne pensez-vous pas que …être admiré et envié et de graver son nom en lettres d'or dans la mémoire de l'humanité ?

      Ne pensez-vous pas que ces perspectives…. de leurs découvertes ?

      Vous avez raison, mais pour le grand public, il s'agit de montrer un système qui fournisse de l'électricité de manière autonome, sans aucune autre source d'énergie. Alors oui, si quelqu'un fait cela, il aura toute ce que vous dites. Mais, ce dont je parle, ce sont des preuves scientifiques, c'est-à-dire des mesures faites avec des instruments de mesure, que seuls les spécialistes savent vérifier la réalité.

      Vous dites :
      Vous le croyez puisque vous proclamez…. vous dites même avoir fourni le lien sous lequel il était possible d'en voir une.

      Je vous rappelle …. crédible l'existence de la chose.

      Vous n'avez pas répondu à ma demande ….croire que des démonstrations sérieuses existent vous avez répondu que :

      Je remets le lien en question, il s’agit de l’expérience faite par Miles à la Navy et qui a été publiée http://iccf9.global.tsinghua.edu.cn/lenr%20home%20page/acrobat/MilesMcorrelatio.pdf

      C’et un article publié dans le Journal of Electroanalitical Chem.istry 1993. 346 : p. 99 dans lequel il refait l’expérience d’origine de Pons et Fleischmann et montre en plus qu’il y a corrélation entre la quantité de chaleur et la production d’hélium. C’est un article publié dans un journal avec comité de lecture, et qui est bien ce que vous souhaitez, une reproduction d’une expérience précédente.

      Vous dites :
      « Les scientifiques font des travaux de recherche … je ne suis pas sûr qu'il y ait des prototypes industriels. »

      Vous vous gardez bien de dire…. dans des revues scientifiques.

      Je vous ai donné le site sur lequel il y a plusieurs centaines d’articles. Je ne sais pas si vous êtes scientifique, si vous l’êtes, vous pouvez le vérifier par vous-même, sinon il faut que vous demandiez à un scientifique compétent en qui vous avez confiance.

      Vous dites :
      Vous dites même qu'il n'y a pas de théorie…. prototype industriel.

      Mais devant ce vide vous affirmez que la fusion froide existe.

      C’est vrai, il n’y a pas de théorie, et je ne suis pas sûr qu’il y ait un prototype indiustriel, car je n’en ai jamais vu. Par contre, on n’a pas besoin de théorie pour qu’une science existe. La supraconductivité a été découverte en 1911, mais ce n’est que dans les années 1960 qu’une théorie a été trouvée pour expliquer le phénomène.

      Vous dites :
      Ne voyez-vous donc pas que le fondement …. elle pourrait être maîtrisée pour fournir l'énergie de demain ?

      Encore une fois, je ne parle que de science, je ne sais pas si même un jour on arrivera à utiliser la fusion froide. Je l’espère, j’y crois, mais je n’en suis pas 100% sûr, seulement l’avenir nous le dira. Je ne vois pas pourquoi ce que je dis peut porter tort à qui ce soit, je dis seulement que le phénomène existe et qu’on en a la preuve scientifique.

      Vous dites :
      En tous cas,….lorsqu'ils essaient de trouver des aides.

      Je ne sais pas si vous parlez des chercheurs qui veulent développer la fusion froide, mais si c’est le cas, je sais par expérience que c’est quasi-impossible en France, car les personnes qui sont considérées comme spécialistes sont au CEA, et que cet organisme n’y croit pas.
      Jeudi 6 février, je vais donner une conférence à Marseille sur la fusion froide, sous le patronage de la Société Française de l’Energie Nucléaire. Plusieurs personnes du CEA et de AREVA seront présentes. Si vous parlez d’autres inventeurs dans d’autres domaines, je sais que c’est difficile d’avoir des financements privés ou publics.

      Vous dites :
      Ne croyez-vous donc pas… enfin cesser d'en rajouter ?

      Il y a de fausses informations sur la fusion froide, mais justement, ce que j’essaie de faire, c’est de donner des informations solides pour que chacun puisse se faire une idée.

      Cordialement
      Jean Paul Biberian

      PS : J’ai été obligé de tronquer vos textes, car le message était trop long

      Supprimer
    18. Bonjour,

      Je vous rappelle que vous avez écrit :

      « Les scientifiques font des travaux de recherche et publient leurs résultats dans des revues scientifiques. Quand vous avez des centaines de travaux différents provenant de chercheurs de différents pays, utilisant des méthodes différentes donnant des résultats similaires, il y a de quoi être convaincu. C'est pourquoi j'affirme que la fusion froide est une réalité, par contre, nous n'avons pas de théorie satisfaisante, et je ne suis pas sûr qu'il y ait des prototypes industriels. »

      Dans votre réponse vous dites :

      « Je remets le lien de l’expérience faite par Miles à la Navy et qui a été publiée http://iccf9.global.tsinghua.edu.cn/lenr%20home%20page/acrobat/MilesMcorrelatio.pdf

      « C’est un article publié dans le Journal of Electroanalitical Chem.istry 1993. 346 : p. 99 dans lequel il refait l’expérience d’origine de Pons et Fleischmann et montre en plus qu’il y a corrélation entre la quantité de chaleur et la production d’hélium. C’est un article publié dans un journal avec comité de lecture, et qui est bien ce que vous souhaitez, une reproduction d’une expérience précédente. »

      Cet article ne démontre pas la réalité de la fusion froide puisqu'il relate plusieurs échecs et qu'il indique « Cette expérience illustre le problème de la reproductibilité dans les enquêtes de la fusion froide. »

      D'autre part, ne vous êtes vous pas trompé dans la date de publication de cet article puisque vous parlez de 1993 et que dans les 4 publications faites cette année-là vous pouvez voir sous le lien ci-dessous que ce journal ne publie pas cet article :

      http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=en&to=fr&a=http%3A%2F%2Fwww.electroanalytical.org%2Fcommunications.html

      Puisque vous dites qu'il y aurait des centaines de chercheurs qui auraient publié des travaux probants dans des revues scientifiques pouvez-nous nous communiquer les liens d'une dizaine de publications de ces travaux probants qui apporteraient la preuve scientifique que la fusion froide existe ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
    19. Bonjour,

      L’article de Miles est bien de 1993, voici le lien sur Science Direct le 6 ème élément dans la liste :
      http://www.sciencedirect.com/science/journal/15726657/346/1

      Il est vrai que toutes les expériences ne réussissent pas, mais il n’y a rien d’anormal dans cette affirmation, car nous ne connaissons pas encore quels sont les paramètres cruciaux. On sait que le chargement en deutérium est important, et on ne réussit pas à chaque fois à obtenir un chargement élevé. Il y a d’autres paramètres qui nous sont encore inconnus, et qui sont certainement très critiques.

      Si vous allez sur le site cryofusion.org, à la rubrique « ressources » vous trouverez une liste d’une dizaine d’articles couvrant différents aspects de la fusion froide.

      Cordialement

      Jean Paul Biberian

      Supprimer
    20. cette exigence de reproductibilité est assez irréaliste.
      Travaillant daAyant été formé a la microélectronique, les difficulté de reproduction des expérience sont normales pour moi. un succès répliqué est suffisant pour quelqu'un d'honête, sauf a comprendre ou il y a problème.

      Dans excess Heat de Charles Beaudette, cette invesion de logique anti-popperienne est bien décrite, et typique des physiciens nucléaires habitués a des trucs qui marchen dans un environnement simple avec une théorie solide.

      Les chimistes, les biologistes savent bien que dans le monde réel, il est diffciele de réussire a tout les coups.
      Il reprend l'exemple de Dolly qui a suivi 200 échecs...

      avec ce genre d'arguments... ... on aurait nié le vol humain et le transistor.
      on l'a fait avec le vol humain, et on a rejeté les premierres jonction PN parasites dans les années 20, comme on a rejeté la supraconduction (parasite) à haute temperature de Celani.

      Vous levez un sujet fondamentale, l'un des quelques noyeaux d'erreurs consusbtantielle du paradigme des physiciens nucléaires :
      - supposer que les expérience peuvent être reproduites exactement
      - penser que la théorie précède l'expérience
      - ignorer la calorimétrie qui est un truc de cuisto

      lisez Charles Beaudette, qui explique bien cela...
      je doit avouer que pour mois c'est une évidence et si j'ai douté quelque temps que la fusion froide soit réelle, c'est parce que j'arrivait pas imaginer qu'on soit aussi... peu scientifique... à ce niveau là.

      ce qui m'est étrange c'est qu'étant non physiciens nucléaire vous soyez tombé dans ce panneau... ou alors vous avez trop lu des livres de physiciens nucléaires ou wikipedia.

      Supprimer
  10. Bonjour Mr Marcoulet,

    Ce conseiller du commerce extérieur, étant du sérail, doit être à même de connaitre les réalités économiques et stratégiques de son pays.
    Sinon, ou va t'on ?
    Quelle sont elles ?
    L'ensemble des budgets recherche liés au nucléaire vont à l'évolution des centrales dites classiques de technologie américaine.. pour rappel.
    L'autre partie, en collaboration internationale, va à ITER, un réacteur prototype dont on est encore loin de voir une version industrialisable..
    Toutefois, je ne suis pas de ceux qui n'y croit pas.
    Pour la fusion froide, par contre, aucun budget,une omerta, CELA N EXISTE PAS ...officiellement..
    Ceux, des français, qui y croient se débrouillent tout seul avec de gros résultats mais par manque de financement ne peuvent passer à l'étape industrielle.
    En ce sens , je comprend pas le sens de la démarche de ce conseiller et de la votre ?
    Pour rappel, les Américains ne nous attendent pas, De Gaulle ou es tu ?
    Je veux bien croire, malgré tout, que les sites français parlant de FF doivent être visionnés par les services de renseignement .
    des USA, Russie et surement chine aussi..
    Il existe une compétence française sur le sujet.

    Cordialement

    David FOJT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Monsieur FOJT,

      Ne comprenez-vous pas qu'en recherchant la preuve de la réalité de la fusion froide le Conseiller du Commerce Extérieur et moi-même avons évité à une entreprise de se lancer dans une production vouée à l'échec puisque l'entreprise qui produit le générateur de fusion de froide n'a pu démontrer qu'il produit les 5 KW qu'elle annonce ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
  11. Bonsoir Monsieur Marcoulet,

    ce que je peux dire c'est que je vous comprend bien..
    Aussi j'aime bien l'italie mais la communication d'un gars comme Rossi, relève plus de la mythomanie que d'une démarche scientifique et/ou industrielle.
    Il a fait beaucoup de tord à la fusion froide, a sa crédibilité...pour faire simple..
    J'ai lu ce que vous écriviez encore récemment à propos de notre sujet, je pense que vous ne vous tromperez pas..
    Les grands deals, les futurs google, facebook et autres ne se débusquent pas sur les étalages de supermarchés.
    Il faut savoir lire entre les lignes..

    J'ai demandé l'avis d'un ingénieur docteur ès science en physique nucléaire et électronique, spécialiste de la fusion froide

    je sais pas chez qui vous vous êtes renseigné..mais si vous voulez un avis fiable, rencontrez donc Mr Bibérian, il sera à même de conseiller au plus juste, vous même et votre investisseur..

    Cordialement

    David FOJT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Monsieur FOJT,
      Il est vrai qu'il peut y avoir des chercheurs qui pensent qu'ils ont intérêt à rester discrets. Mais si un inventeur veut vendre des licences d'exploitation de centrales qui fonctionnent ne pensez-vous pas qu'il doit apporter la preuve qu'elles marchent ?

      Dès lors qu'aucune entreprise ne serait en mesure de mettre sur le marché un générateur de fusion froide qui produit ce qui est annoncé, compte tenu de ce qui a été dit plus haut ne pensez-vous pas que Monsieur Biberian m'aurait donné une réponse assez semblable à celle que je vous ai indiquée ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
    2. Bonsoir,
      Je me permets de répondre à cette assertion.
      Oui il faut des preuves de fonctionnement des générateurs. Cependant après quelques échanges dans mon réseau de connaissances (amis chercheurs aux US qui ont tapé à des portes voisines pour faire simple), il semblerait que les candidats les plus sérieux soient plutôt de l'autre côté de l'Atlantique (Miley et Brillouin tech) et pas du côté de la Lombardie...
      Aujourd'hui ce sont des peut être pour les solutions industrialisables pour ce qui m'a été dit. Le protocole pour reproduire le phénomène de façon "systématique" semble trop aléatoire (cf. publication Edmund Storm).
      Persévérez dans les expertises, statistiquement il y a peut être une solution qui marche. Prenez peut être contact avec Alan Stirling (PESN), même si son blog semble parfois discutable il vous aiguillera éventuellement vers les candidats les plus sérieux (ou les moins décalés...)
      Bonne continuation.
      François-Xavier FILIAS

      Supprimer
    3. Bonjour,

      Je vous remercie pour vos informations qui recoupent celles que j'avais faites et ne manquerai pas de vous tenir informé d'une éventuelle sérieuse avancée.

      Très cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
  12. Je change de sujet, qui je pense fera l'unanimité quelque soit l'origine de l'énergie.

    La rhubarbe de nos grand-mère miam miam une solution possible pour stocker de l'électricité, grâce à la quinone.

    Je vous laisse lire l'article. Si cela marche vraiment avec des applications industrielles, c'est une véritable révolution pour le stockage des énergies alternative et verte.

    le lien original

    http://www.nature.com/nature/journal/v505/n7482/full/nature12909.html


    http://www.latribune.fr/technos-medias/innovation-et-start-up/20140113trib000809107/la-rhubarbe-une-solution-pour-stocker-de-l-electricite.html

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour à tous,
    ce pamphlet est cette fois plus dynamique que le peut d'échange, malheureusement.. pour la politesse ou l'éducation de nos chers enfants (blog Bibérian..)
    Dsl Gérard, oui , il y avait aussi la confiture..à la rhubarbe...LOL

    Pour rebondir sur le Monsieur d'Eurocopter, oui le processus dois être encore trop aléatoire..les performances sont là mais la reproductibilité ainsi que la stabilité (dont personne ne parle, doivent être 2 des 3 freins à cette technologie avec les pbs d'homologation).

    Beaucoup de gens sont partis vers la filière" nanopoudres"en pensant avoir trouvé le graal, les choses ne doivent pas être si simple que ça.
    En parcourant le nouveau site Cryofusion.org de Mr Bibérian, vous pourriez vous rendre compte qu'il existe vraiment beaucoup de voies en perspective...contactez le par mail.
    Comme il dit , il faut encore expérimenter !!! et c'est les quelques résultats médiatisés qui feraient penser qu'on y est ?Mais c'est pas vrai, d'un point de vue industriel, malgré le dépôt de brevet de sociétés éminentes tel que "stmicroelectronics"..c'est plus de la stratégie qu'autre chose..

    Bonne journée à tous

    David FOJT
    davidfojt@hotmail.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Vous avez probablement raison, la reproductibilité et la stabilité du processus de fusion froide pourraient être un frein à son développement. Et c'est peut-être dans le domaine de la stabilité qu'il y aurait quelque chose à découvrir.

      Ce problème me fait songer aux recherches qui ont abouties à l'invention de la lampe à incandescence que l'on attribue au grand Thomas Edison, mais qui en réalité aurait été suggérée 130 ans plus tôt par l'Italien Giuseppe Ponzelli.

      Entre temps, des multitudes de chercheurs ont réalisé des quantités de lampes avec des filaments de toutes sortes : en platine, carbone, bambous et autres, et c'est en partie la réalisation du vide dans l'ampoule et la méthode de travail d'Edison qui ont permis de résoudre le problème.

      Si vous voulez savoir en quoi consistait la méthode d'Edison regardez sous ce lien :
      http://www.palais-decouverte.fr/fileadmin/fichiers/infos_sciences/revue/complements/330_juil_aout_sept_05/KF_n330_p26-35_w.pdf

      Sous ce lien vous verrez qu'avant de découvrir cette lampe il eu également des quantités de communiqués de presses annonçant la découverte qui était aussitôt démentie, comme cela se produit à l'heure actuelle pour la fusion froide.

      Serais-ce le signe avant-coureur de la mise au point d'un générateur de fusion froide stable ?

      Cordialement,
      http://www.ucidomi.fr
      Joseph Marcoulet

      Supprimer
  14. Voici un lien et une annonce qui n'a échappé à personne et qui vient donne de la matière au débat.
    http://www.e-catworld.com/2014/01/industrial-heats-acquisition-of-e-cat-is-major-endorsement-of-rossi-boost-for-lenr/

    extrait traduction automatique Google
    Acquisition de chaleur à usage industriel de E-Cat est avenant majeur de Rossi, Boost pour LENR
    Posté le 25 Janvier, 2014 par administrateur • 23 Commentaires



    L'annonce d'aujourd'hui par l'Industrielle chaleur, LLC de son acquisition des droits à la technologie E-Cat d'Andrea Rossi est l'un des jalons les plus importants de toute l'histoire LENR à ce jour, à mon avis. Nous avons maintenant une société fondée par des professionnels sérieux et expérimentés (JT Vaughn et Tom Darden, deux de Cherokee partenaires industriels) qui ont mis de l'argent grave derrière l'invention de Andrea Rossi, et qui sont sortis publiquement en faveur de celui-ci.

    Pendant des années, les demandes d'Andrea Rossi ont été traités durement par les critiques et les sceptiques qui semblent avoir eu beaucoup d'influence sur l'opinion publique, et le E-Cat n'a pas été pris au sérieux par la plupart des leaders d'opinion dans la science ou des médias. Je crois que l'annonce d'aujourd'hui sera le début d'un changement dans la façon dont les gens perçoivent le E-Cat. Je ne s'attend pas sceptiques à dos tout de suite, mais dans le temps, je pense que leurs griefs seront de moins en moins crédible, et leur influence diminuer de façon significative.

    Il convient de noter que dans le communiqué de presse d'aujourd'hui, Industrial Heat cite non seulement le rapport Levi publié l'an dernier comme étant le moyen de valider la technologie et les convaincre de faire l'acquisition E-Cat, ils mentionnent également que "en outre, la validation des performances tests ont été effectués en présence du personnel IH et certifiés par un expert indépendant ".

    Je ne vois aucune raison crédible pour MM Vaughn, Darden, et d'autres investisseurs de prendre cette mesure, autre que le fait qu'ils savent que la technologie est réelle et que cela fonctionne à des niveaux industriels de rendement acceptables. Ces personnes ont certainement été au courant de la nature controversée de cette technologie, et n'aurait certainement pas pris cette mesure à la légère, sachant que l'investissement dans quelque chose de frauduleux pourrait gravement endommager leur réputation et donc leurs intérêts commerciaux actuels. Ils seront très certainement avoir consulté des experts qualifiés pour revérifier tout ce qui concerne la technologie de Rossi avant de l'acheter.

    Ensuite, il a été l'annonce importante faite par Rossi l'été dernier sur la façon dont son partenaire avait été en mesure de faire un E-Cat à partir de zéro dans leur usine, sans son aide, et il a travaillé aussi bien que ceux qu'il a fait. Cela a dû être un moment très important pour tous les participants.

    Ma conjecture est que les annonces faites aujourd'hui vont envoyer des ondulations dans le monde entier. Il ya des gens éclairés du monde entier qui ont payé l'attention sur le E-Cat, et ce vote de confiance par Industrial Heat, LLC, de sortir de l'ombre et approuver publiquement la technologie ne passera pas inaperçu par les observateurs intelligents et sérieux . Et ce communiqué de presse aura fait plus de convaincre les gens de l'E-Cat est réel. Il a montré que le domaine de LENR est un domaine légitime de la recherche et du développement. Il y aura sûrement des gens qui se rendent compte que si Andrea Rossi peut faire quelque chose comme l'E-Cat, puis d'autres le peuvent aussi. Une fois une découverte de cette importante a été confirmée, alors les gens ambitieux et curieux vont essayer de l'égalité et de dépasser le rendement de Rossi.

    Je pense que c'est un très grand jour pour Andrea Rossi - mais il pourrait se révéler être un grand jour pour LENR en général.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Vous dites qu'une fois que cette découverte importante aura été confirmée, les gens ambitieux et curieux vont essayer de l'égalité et de dépasser le rendement.

      Avant d'avoir la certitude que la fusion froide fonctionne et permette de produire suffisamment d'énergie pour changer le monde, ne serait-il donc pas prudent d'attendre une évaluation scientifique sérieuse du réacteur et que des revues scientifiques de grande renommée produise un rapport positif ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
  15. Oui c'est un nouveau développement.
    C'est vrai que l'on n'est plus dans le domaine scientifique, mais dans le domaine de l'industrie et de la finance.
    Là ou un scientifique va demander une peer-review (ou un open publishing sur arxiv pour obtenir des avis structurés), un financier va faire sa "Due Diligence" (aller inspecter ce sur quoi il compte investir, sinon il va en prison pour avoir mal travaillé et fait perdre de l'argent a ses financeurs).

    On trouve malheureusement un mélange des genres assez pathétique.
    Sur des expériences scientifiques, on demande des résultats fiables et des niveaux de performances industrielles (le Tea Kettle), là ou on devrait se contenter d'un signal sur bruit au dessus de 5 sigma.
    On exige un peer-review, mais quand les papiers sont publiés on remet en cause les reviewers... ou on bloque le papier... sinon on refuse de regarder le papier...

    A l'opposé quand une société commerciale fait un test industriel, on demande un peer-review (qui serait facile si le rapport est public), ou on nie l'existence des faits car il n'y a pas de théorie.

    dans les deux cas la messe est dites, mais certains ont l'oreille bouchée.

    RépondreSupprimer
  16. @Monsieur Marcoulet,
    Pourriez-vous, je vous prie, me montrer un neutrino?
    Vous ne le pouvez pas, personne, je dis bien personne, ne peut me montrer un neutrino à moi, pauvre ignorant des logiques et formalismes mathématiques au-delà des quatre opérations de base et de la règle de trois.
    Alors, que reste-t-il à ma disposition pour me confirmer sa réalité?
    La compréhension de la réalité humaine et mon intuition.
    Voyons un autre exemple:
    Un débat, depuis quelque décennies, fait rage au sujet du réchauffement climatique aux origines anthropogénique mettant aux prises nombre de climatologues.
    Quatre points sont, sur ce sujet, remarquables:
    1) Très rares sont les médias officiels mettant en doute le-dit réchauffement et, tout au contraire, peu de semaines ne passent sans que, d'une façon ou d'une autre, n'en soit fait état;
    2) Un certain nombre de climatologues participant aux travaux du G.I.E.C. ont démissionné de leur fonction (il n'en suffi d'un);
    3) Des climatologues, entre-autre russes, préviennent de la probable survenue d'une période de refroidissement climatique de type "petit âge glacière";
    4) Surtout, il n'est fait mention nul part d'un de ces scientifiques dits "climato-sceptique" (quelle expression désinvolte) qui ait désavoué son fort doute quand à ce réchauffement étant donné l'immense place offert à la seule théorie officielle (comme si une théorie pouvait être officielle, quelle non sens).
    C'est pourquoi, dans mon texte précédent, j'ai étudié ce que pouvait être que l'évidence, c'est pourquoi, aussi, j'ai réfléchi à ce que peut être que la croyance.
    Mais allons plus loin, au risque de me faire houspiller.
    L'utilité de la science.
    Voilà la belle affaire à la mode.
    ...suite...

    RépondreSupprimer
  17. La découverte de la physique quantique fut-elle immédiatement source de revenus nombreux?
    Pas vraiment.
    Les découvertes de Pierre et Marie Curie ont-elles été sources d'une utilisation rapide de ses propriétés?
    Il a fallu attendre quelques petites années avant que ne s'érigent les premières centrales nucléaires.
    Mais quelle est cette folie qui fait croire à tant de monde que la science doit obligatoirement donner aussitôt un avantage économique quelconque après que n'ait surgi le moindre des début d'une découverte.
    Une fois pour toute la science, tant qu'elle n'est pas appliquée, n'a que faire de l'usage d'une découverte.
    Il y a la science fondamentale et théorique.
    Il y a la science empirique dans son aller-retour à la science fondamentale et théorique.
    Il y a la science appliquée et sa nécessité de se confronter aux trois autres.
    Enfin vient ingénierie.
    Ces deux derniers ne peuvent absolument pas se passer des trois autres et, même, doivent attendre poliment que celles-ci œuvrent sinon elles ne sont rien ou très peu.
    Allez, je corse l'affaire.
    A quoi pourrait donc servir la paléoanthropologie?
    A comprendre qui nous sommes, simplement.
    L'homme se serait-il érigé et perdu ses poils en courant dans la savane comme j'ai pu le lire de nombreuses fois?
    Les babouins aussi courent dans la savane, sont poilu et à quatre pattes.
    Ou l'homme se serait-il allongé dans l'eau pour nager et y marcher quand il avait pied en y perdant ses poils comme nombre d'animaux aquatiques ou anciennement aquatiques comme les pachydermes?
    Moi la question que je me pose est simple: pourquoi les ongles?
    Ni pour grimper aux arbres, ni pour fouir, ni pour chasser l'ongle n'est un avantage, tout au contraire.
    Cette transformation de la griffe est pour le moins incommode et a demandé beaucoup à l'évolution pour en contrecarrer les effets indésirables, à voir toutes les sortes de brachiations des singes.
    Comme l'évolution ne revient jamais en arrière, ces ongles furent un avantage capitale à une certaine époque, alors quid?

    J'en reviens à la question sur la fusion froide.
    Écartons rapidement les disciples béat du néolibéralisme ambiant qui ne voient de la science qu'une sorte de magie devant apporter des réponses exacts à toutes les questions économiques de concurrences et aux croyances apportées par les médiats, n'abordons que sommairement ce qui ne nécessite qu'un écart de main.
    Les croyances ne sont que ce qu'elles sont, c'est à dire l'un des moyens d'ordonnancer psychologiquement le monde.
    Vous exprimez le doute, monsieur Marcoulet, quand à la fusion froide, en cela vous avez raison, ne soyons dupe en rien, mais n'être dupe en rien veut dire aussi douter de ceux professant l'impossibilité de la fusion froide et cela en se plaçant au centre des débats.
    Vous doutez de ce que monsieur Biberian écrit, soit, c'est votre droit le plus strict, la science, dans son formalisme a toujours avancé de la sorte, mais comprenez qu'il ne fait pas de science appliquée mais empirique, aux théoriciens de travailler sur la compréhension du phénomène sans barrer d'un trait de plume "parce que la théorie veut que c'est impossible".
    Montrez moi un scientifique fondamental portant une théorie nous expliquant pourquoi la physique quantique fonctionne, théorie s'appuyant sur un ensemble d'expériences réalisables déduites de la-dite théorie?
    Où se trouve-t-il?
    Où se trouve cet Einstein là?

    RépondreSupprimer
  18. ......suite............
    Et pourtant la physique quantique fonctionne, mon ordinateur y fait foi, ne serait-elle pas semi-empirique?
    Et si vous voulez vérifier si les expériences de notre hôte sont valident, allez y voir, avec d'éminents chercheurs honnête intellectuellement et non pas penchant ni dans votre sens, ni dans celui de monsieur Biberian, d'ailleurs il vous y a invité.
    Cause et effet, rasoir d'Occam ainsi que psychologie doivent être les lignes conductrices de toutes réflexions, en toutes choses mais surtout en science pour celui qui n'en détient pas le formalisme et en politique, mais quand nous ignorons la cause d'un effet comprenons-nous vraiment, pouvons-nous vraiment comprendre l'effet de cette cause?
    Bien à vous,
    THEURIC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,

      A travers mes interventions j'ai essayé de voir si quelqu'un pouvait me fournir la preuve de la réalité de la fusion froide. Si cette preuve n'a pas été fournie ce n'est pas nécessairement parce que la chose n'existe pas. Mais dans ce cas, n'ai-je pas préconisé d'avoir l’honnêteté d'être réservé et de parler de quelque chose de probable plutôt que d'affirmer un existence dont on ne peut rapporter la preuve certaine, ce qui a l'effet désastreux de discréditer la fusion froide, et de faire passer pour bonimenteurs ceux qui affirment des choses qu'ils peuvent difficilement démontrer ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
    2. Mercie de cette clarification.

      en fait la preuve a été prouvé, à vous, et a la planète, pour quoi voulait appliquer la procédure habituelle que a démontré la réalité d'un rayonnement produit par le radium, ou les ultra-violet, ou d'autres choses qui ont été détectées avant d'être comprises.

      Elle n'a pas été accepté car on a exigé des choses anormales, non nécessaires :
      - qu'un process soit parfaitement répétable malgré une connaissance imparfaite . a ce rythme, semiconducteur, clonage, feu, avion, aurait été nié.
      - qu'un process produise ce que l'on attend de lui. que les oiseaux volent comme les vaches, aient des cornes comme les vaches, et une queue comme les vaches (monde de cowboy, pas de physiciens nucléaires), produisent des bouses comme les vaches et un poid comme les vaches.
      - qu'on puisse rejeter une résultat au seul fait qu'il est positif et donc faux (raisonnement huizenga, positif implique erreur ou sinon fraude, texto).
      - que les résultats soient publiés dans des journaux qui refusent de publier quoi que ce soit sans le lire (prouvé)

      sin maintenant on accepte des règles normales:
      - répétabilité partielle
      - reproduction en plusieurs exemplaires avec des méthodes variées (F&P,McKubre,Miles), et la maitrise des facteurs d'erreur
      - reproduction dans divers labo(China Lake,Nasa GRC,CNAM,CEA,BARC), voir avec des expériences en double aveugle (McKubre et Bush pour He4/Chaleur)
      - des résultats très au au dessus des incertitudes de mesures (5 sigma ca suffit , 50 a été mesuré)

      tout ca est fait.
      Pour cela le livre de Charles Beaudette est un bon résumé, qui se termine fin des années 90, mais tout y était déjà dit.

      Déjà en 1992, le sceptique Heinz Gerischer, grand electrochimiste allemand, avait admit une réalité à ces anomalies.

      La science pour convaincre a une obligation de moyen, mais pas de résulat.

      faut t'il dire que appolo n'a pas été scientique parce que certains n'y croient pas?

      Supprimer
    3. Bonsoir,

      En science, il n'y a pas de preuve absolue, les résultats sont ce qu'ils sont, et chacun est capable d'en tirer ses propres conclusions. Je vous ai transmis une dizaine d'articles prouvant à mon avis qu'un phénomène anormal se produit. Les caractéristiques de ce phénomène sont multiples:

      - Dégagement anormal d'énergie supérieur à de la chimie
      - Détection d'hélium-4 proportionnellement à la quantité de chaleur
      - Détection de neutrons, de tritium, de rayons gammas à faible niveau
      - Observation de transmutations avec apparition de nouveaux éléments, et disparition d'autres éléments

      Je pense que ces observations confirment que la fusion froide est bien réelle, mais vous avez tout à fait le droit de penser que cela n'est pas suffisant.

      Cordialement

      Jean-Paul Biberian

      Supprimer
  19. Apportez moi la preuve du réchauffement anthropogénique du climat, bon sang de bois.
    Qu'il n'y ait pas deux poids, deux mesures.
    Je le redis, la croyance n'a aucun intérêt dans ce débat, je pense qu'en effet la fusion froide est d'une forte possibilité et certes, je ne peux en apporter la preuve et seules les preuves matérielles ou théorique ponctuées d'expériences valides font foi en science.
    Je ne suis en rien scientifique, je ne peux que me fier à mon expériences et à mon intuition, mais si vous vous l'êtes alors allez-y, faites des recherches, si vous ne l'êtes pas, faites de manière que des expérimentations se réalisent.
    Ce n'est pas tant les réfutations ou les approbations qui posent réellement problème, ce sont les réfutations ou approbations sèches, sans débat véritable, de type commutateur, 0, 1, oui, non, ce genre de réponses sont absolument sans intérêt!
    Et vous pensez vraiment que si je m'exprime ainsi ce n'est pour rien, une lubie?
    Pourquoi donc je ne parle à personne de ce que je pense du monde, tel que je le pense, si ce n'est que je ne peux échanger, soit la personne en face de moi gobe tout ce que je dit, même si je fais des erreurs et je les perçois en parlant, soit je me retrouve avec quelqu'un qui ne fera que réfuter ce que je dis en une négation absolu, mais de débat, jamais.
    Je me moque comme de l'an quarante du ça c'est bien, ça c'est mal puisque la vie est toujours dans l'entre deux, toujours, alors, échangeons.
    Dites pourquoi vous pensez que ce qu'affirme notre hôte prête à objection, contradiction, opposition, développez en la complexe construction, soyez un critique précis, nous avons tous nos intuitions et même, ce qui est aussi mon cas, vous ne connaissez rien en science, vous avez d'autres outils, utilisez les donc pour développer votre pensée, chacun a les siens et il ont chacun leurs valeurs.
    Tenez, une idée qui m'est venue il y a longtemps, lorsque la question de la fusion froide fut les premières fois soulevée et que certaines expériences n'aboutirent pas: peut-être la fusion froide, dans son expérimentation, est-elle sensible aux conditions initiales et que certaines variable discrètes venant du milieu en viendraient, soit à en accélérer le processus, soit à le rendre peu efficient, voire impossible, onde radio, poussière, polluant atmosphérique, vibration sonore ou que sais-je encore.
    Pourquoi certaines expériences ne seraient-elles pas sensibles aux conditions initiales?
    Et puis, le gag du tout début, quand des journalistes télé expliquaient que la fusion froide est impossible et que, comme preuve, nous fut rapporté l'explosion dans un laboratoire, il faut bien une énergie pour produire une explosion.
    Non?
    Vous voyez, je n'ai pas besoin d'avoir en main le formalisme scientifique pour avoir un avis construit, j'explique sur quelle base cet avis s'est fait.
    Alors, plutôt que de nous rapporter les textes de loi sur l'escroquerie, et il ne peut y avoir, ici, d'escroquerie puisque le sujet traité n'est pas celui de l'argent mais celui de la pure recherche scientifique, amenez nous vos idées sur la question.
    Mais comprenez aussi la situation, cette recherche est jeune, très jeune et dès lors non aboutie, vu le peu de gens comprenant comment fonctionne la science, surtout chez les commerciaux, il y a des margoulins qui profitent de cette ignorance pour escroquer le gogo, c'est pareille que l'histoire des avions renifleur, maintenant ça commence à être au point, pas à l'époque.
    Mais ne confondez pas un scientifique avec un escroc économique.
    ...suite...

    RépondreSupprimer
  20. ...suite...
    Notre esprit n'est pas un interrupteur vrai-faux, parfois les choses ne sont ni vraies, ni fausses et parfois elles sont vraies et fausses, notre simple vie est beaucoup plus complexe qu'elle peut nous sembler, alors imaginez notre société, sans parler de la vie, voire de l'univers dans son entier.
    Une pomme, dans ce qu'elle fut, est et sera demandera de bien longues études pour en comprendre toute la complexité, tous les aspects, tout juste une pomme, alors imaginez la fusion froide.
    Bien à vous,
    Theuric.

    RépondreSupprimer
  21. Et puis, la notion de preuve est complexe, regardez Wegener qui découvrit la dérive des continent, maintenant appelé la tectonique des plaques, de son vivant sa théorie fut rejetée et c'est longtemps après sa mort que cela fut confirmé.
    En science il faut attendre, patienter, rien ne se fait du jour au lendemain.
    Comment voulez-vous qu'une science jeune comme celle qui nous occupe ait déjà des résultats probants?
    Et puis, nous voyons bien, en économie, par exemple, combien se précipiter peut dégénérer en pire des précipices.
    Petit aphorisme de mon cru:
    "Ce qui se construit à son pas sera assurément plus durable que toutes bâtisses érigées à la hâte, se précipiter force l'événement et fragilise toute édification, en revanche, lors de toutes circonstance périlleuses il est bon d'accélérer le pas et de la plus ardente nécessité de regarder où l'on marche."
    Bien à vous,
    Theuric.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      A travers mes interventions j'ai essayé de voir si quelqu'un pouvait me fournir la preuve de la réalité de la fusion froide.

      Si les éléments communiqués ont pu en convaincre certains c'est parfait. Dans le cas contraire ne serait-il pas indiqué de revoir la communication ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
    2. Ô le beau troll que voilà!

      Supprimer
  22. Bonsoir Mr Marcoulet,
    une fois que vous aurez la preuve de la fusion froide, qu'en ferez vous, dites moi ?
    Aussi concernant "la com" que proposez vous ?
    je vous l'accorde, c'est surement là que ça peine...

    Cordialement

    David FOJT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Monsieur FOJT,

      Si j'avais pu avoir la preuve de la réalité de la fusion froide j'aurais pu contribuer au lancement de quelques affaires qui n'ont pu voir le jour par manque de cette preuve.

      Mais ce qui est le plus important c'est que cette preuve pourrait être le point de départ d'une industrie qui pourrait sauver le monde de la catastrophe économique, financière et écologique qui nous menace.

      Pour être convaincante cette preuve doit faire l'objet d'un dossier sérieux réalisé avec le concours d'experts indépendants assistés d'un cinéaste preneur de son et d'un très bon concepteur-rédacteur.

      Une fois que nous aurons cette preuve j'ai prévu de lancer les centrales en réalisant un scoop dans le cadre d'une des plus grandes manifestations médiatiques de la planète, avec le concours d'un grand producteur de cinéma et d'une star du cinéma mondial.

      Je reste bien évidemment à la dispositions des chercheurs, investisseurs et industriels qui me font confiance pour constituer le bon dossier et la médiatisation en question.

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
  23. Bonne démarche Mr Marcoulet,
    je vous ai mis en ami sur Facebook.

    Cordialement

    David FOJT

    RépondreSupprimer
  24. Monsieur Marcoulet,
    Je crains que vous ne puissiez comprendre autant les formalismes scientifiques que les événements futurs.
    Que vous soyez groupe de pression mercenaire ou pas ou même pire, homme de bonne foi, il vous est totalement impossible de comprendre ce qui existe au-delà de votre dogmatisme, je ne m'en réjouis ni ne le déplore, je l'observe, c'est tout.
    Certes, vous n'êtes, loin s'en faut, pas le seul à concevoir le monde comme vous, mais craignez, monsieur, d'être balayé lors de la survenue de la fin de l'économie-mode néolibérale: à ce moment là plus personne n'aura besoin de vous!
    Des industriels seront pour toujours indispensables mais des ignorants, non.
    Mais l'êtes-vous vraiment?
    Vos maîtres vous délaisseront quand leur sort dépendra essentiellement de la vitesse avec laquelle ils changeront d'idéologies comme se retournent les vestes lors de l'achèvement d'une époque.
    Comme je l'ai lu ailleurs: "Avant nous étions au bord du gouffre, aujourd'hui nous avançons d'un pas".
    Mais les petits couteaux sont toujours ceux qui trinquent le plus, accompagnant les plus fous de leurs chefs dans leur déchéances.
    Le plus dérisoire dans tout cela c'est combien vous et les vôtres ont pernicieusement saccagé la sagacité de tant de gens.
    De fait, personne ne devrait prendre cas de votre avis, peut-être aurait-il pu être d'une quelconque lucidité il y a de cela vingt ans, mais aujourd'hui il n'est plus nécessaire d'écouter celui qui ne fait que seriner ce qui, en moins de cinq ans, ne se révèle plus que de vieilles antiennes.
    Maintenant, avec grande conscience ou de la plus inconsidérée des façons, vous avez fait cesser les conversations qui s'étaient établies au sein du blog de notre hôte mais quel qu'en soit les raisons je vous plains parce que votre futur ne sera guère reluisant.
    Sachez, monsieur, que toute manipulation à ses limites, que vous soyez manipulateur ou manipulé, en effet cette manipulation ne fonctionne que tant que l'écart entre ce qui est proféré et la réalité des faits n'est pas trop important, ensuite ces mensonges s'effondrent naturellement.
    Pourquoi avez-vous fait douter les lecteurs de ce blog?
    Évidemment par intérêt pécuniaire, quel qu'il soit, c'est l'époque qui veut cela, et puis cela doit vous faire plaisir d'empêcher un scientifique de s'exprimer, chacun à les jouissances qu'il peut, le petit pouvoir des petites personnes est toujours dangereux, surtout pour les gens de bien.
    Ah, la frustration de se sentir si peu face à plus grand que soi.

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour,

    J'ai écrit qu'à travers mes interventions j'ai essayé de voir si quelqu'un pouvait me fournir la preuve de la réalité de la fusion froide. Si cette preuve n'a pas été fournie ce n'est pas nécessairement parce que la chose n'existe pas. Mais dans ce cas, n'ai-je pas préconisé d'avoir l’honnêteté d'être réservé et de parler de quelque chose de probable plutôt que d'affirmer un existence dont on ne peut rapporter la preuve certaine, ce qui a l'effet désastreux de discréditer la fusion froide, et de faire passer pour bonimenteurs ceux qui affirment des choses qu'ils peuvent difficilement démontrer ?

    Cordialement,

    Joseph Marcoulet
    http://www.ucidomi.fr

    RépondreSupprimer
  26. c´est rigolo
    oyez les sceptiques peuvent tester eux-même!..... je comprends les sceptiques mais qu´ils laissent chacun libre de se faire sa propre opinion sans marteller les choses. perso ces histoires de fusion froide m ont enseignés bcp de choses qui n´ont pas forcement rapport a la fusion froide donc c´est positif au bout du compte...pas eu besoin des sceptiques ni des fana pour avoir les idées claires sur ce thème qui pourrait faire rever si j´avais pas d´autres choses à faire. un truc pareil c´est comme les religions ca fait chavirer la tete si t´es pas en paix....si on t´a pas laissé en paix...blablabla. restons donc tranquille et patience ou passons à autre chose

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Est-il préférable d'être le sceptique qui ne pouvant déterminer une chose avec certitude reste dans la réserve et la modération ou d'être l'illuminé qui gobe n'importe quelles inepties et qui dans l'exubérance peut marteler des incohérences qui peuvent lui attirer de graves conséquences ?

      Supposez en effet que vous tentiez d'obtenir de l'argent pour financer un projet de fusion froide et que la personne que vous avez sollicitée pour vous remettre des fonds porte plainte contre vous pour tentative d'escroquerie.

      Supposez que pour vous défendre vous utilisiez les arguments développées sur ce blog pour faire croire à la réalité de la fusion froide, et demandez à un avocat ou à un juge de vous dire ce qu'il pense de votre défense sachant que l'article 313-1 du code pénal stipule :

      « L'escroquerie est le fait, soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de manœuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge. »

      « L'escroquerie ou la tentative d'escroquerie est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 375000 euros d'amende. »

      Si vous n'étiez pas convaincu de la réponse qui pourrait vous être donnée, voulez-vous demander à un spécialiste du droit de lire les différentes interventions de ce blog et de nous dire les raisons pour lesquelles vous pourriez probablement être condamné ?

      Et si vous l'étiez n'auriez-vous préféré avoir la réserve du sceptique plutôt que l'emportement irraisonné de l'illuminé ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
  27. Bonjour,

    Il ne faut pas mélanger la partie recherche et la partie développements industriels. En ce qui me concerne, je ne fais que de la recherche fondamentale, et si des personnes souhaitent m'aider dans cette voie, elles sont les bienvenues? De part mes expériences et de part mes lectures des articles publiés par mes collègues, je sais que la fusion froide est une réalité scientifique. Par contre, je ne suis pas totalement sûr que l'on puisse trouver des applications prochainement. Mes observations ne me permettent pas d'extrapoler facilement pour pouvoir obtenir un produit industriel.

    Je mets des réserves sur l'application industrielle est non pas sur la science elle-même. Il n'y a pas d'escroquerie quand on fait seuelment de la recherche. Effectivement, il peut y en avoir une si on propose une application que l'on sait impossible à réaliser.

    Cordialement
    Jean Paul Biberian

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Ne mélangeons pas effet la partie recherche et la partie développement industriel.

      Si nous restons sur le seul plan de la recherche, celui qui affirmerait qu'il sait que la fusion froide est une réalité scientifique, et que sur la base de cette affirmation il sollicitait qu'on l'aide financièrement à poursuivre ses recherches, ne pensez-vous pas qu'il pourrait être poursuivi pour escroquerie dès lors qu'il ne pourrait démontrer que la fusion froide est une réalité scientifique ?

      Par contre, si ce même chercheur sollicitait une aide financière pour réaliser des recherches afin d'essayer de démontrer que la fusion froide est une réalité scientifique, ne pensez-vous pas que la justice pourrait difficilement le poursuivre pour tromperie ?

      N'ai-je pas demandé au cours de ces échanges que dans le cas de la fusion froide il fallait avoir l’honnêteté d'être réservé et de parler de quelque chose de probable plutôt que d'affirmer une existence dont on ne peut rapporter la preuve certaine, ce qui a l'effet désastreux de la discréditer, et de faire passer pour bonimenteurs ceux qui affirment des choses qu'ils peuvent difficilement démontrer ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
  28. Bonjour,

    Je pense que la fusion froide est un phénomène réel, mais même si cela était une erreur, cela ne devrait pas gêner la recherche sur elle. Faire de la recherche est justement regarder ce qui n' l'a pas été auparavant. Il y a toujours un risque en recherche dans quelque domaine que ce soit, c'est le propre même de la recherche: prendre des risques. C'est ainsi que les organismes tels que le CNRS fonctionnent. Il faut donner des arguments montrant que cela est possible, même si on n'en est pas tout à fait sûr. Ll'organisme prend son propre risque en évaluant les informations fournies. Pour cela ces organisations s'entourent d'experts qui évaluent le risque, et donnent ou non leur accord.

    Dans le cas de la fusion froide, nous avons de très nombreux indicateurs montrant la réalité du phénomène avec production d'énergie anormale, d'hélium-4, de transmutations de neutrons et de gammas. le livre de Edmund Storms daté de 2007 fait une revue exhaustive des divers travaux :

    http://www.amazon.fr/Science-Energy-Nuclear-Reaction-Comprehensive/dp/9812706208/ref=sr_1_fkmr1_1?ie=UTF8&qid=1392040877&sr=8-1-fkmr1&keywords=storms+edmund+LENR

    Pour vous faire plaisir, je veux bien dire que la fusion froide est très probable.

    Cordialement

    Jean-Paul Biberian

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Je vous remercie de m'indiquer :

      « Pour vous faire plaisir, je veux bien dire que la fusion froide est très probable. »

      Dois-je considérer que ce n'est pas seulement pour me faire plaisir que vous voulez bien dire cela, mais parce que la fusion froide n'est pas une certitude dès lors que l'on peut difficilement apporter la preuve de sa réalité, et que vous avez décidé d'adopter ce langage pour éviter de nuire à l'image de la possible fusion froide, et éviter toutes poursuites judiciaires à ceux qui tenteraient de se faire remettre des fonds en affirmant la réalité d'une chose qu'ils pourraient difficilement démontrer ?

      Ne pensez-vous pas aussi qu'il aurait été préférable, pour l'image de la fusion froide, et la crédibilité de ceux qui en parlent, que vous préconisiez d'utiliser le simple terme de (probable) sans le faire précédé de l'attribut (très) qui inspire de la méfiance dès lors que l'on ne pourrait démontrer en quoi la probabilité pourrait être qualifiée de plus que probable ?

      Cordialement,

      Joseph Marcoulet
      http://www.ucidomi.fr

      Supprimer
    2. Bonsoir,

      En science, la communication se fait par les articles scientifiques. Or en lisant les articles sur la fusion froide, et à la suite de mes propres expériences, j'en déduis que la fusion froide est réelle. Il y a toujours en science un risque de mauvaise interprétation des données, c'est pourquoi je peux dire qu'elle est très probable.

      Quand les chercheurs du CERN ont découvert le boson de Higgs, ils ont dit qu'il était très probable que ce qui a été observé était bien le boson de Higgs. En réalité, ils en sont sûrs, mais on ne sait jamais...

      Ce n'est pas moi qui ait donné une mauvaise image à la fusion froide, mais les personnes qui ne voulaient pas, pour diverses raisons que cela soit réel.

      Cordialement

      Jean-Paul Biberian

      Supprimer
    3. Bonsoir,
      Quand des personnes ont dit que la Terre était ronde, peut être auraient ils mieux fait de dire qu'elle était probablement ronde mais plate jusqu'à preuve du contraire... ça leur aurait évité le bucher.
      Dans un dernier débat où un certain ancien responsable de site d'une institution Française connu a dit que la fusion froide n'avait jamais été prouvée j'ai entendu "et pourtant il y a production d'Helium 4..." .... à méditer :o)
      Bien cordialement
      François-Xavier Filias
      François-Xavier

      Supprimer
  29. http://www.lenr-forum.com/forum/
    bon le nouveau site est beau mais ça bloque l'inscription on reçois pas le mail avec le code (merci alain si tu peut voir ca )
    http://www.e-catworld.com/2014/02/mit-cold-fusion-the-revolution-has-begun-video/
    sinon si on veut la preuve certaine et le brevet et le produit avant de bouger he bien laissons faire rossi defkalion and co
    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. peux tu me dire ton pseudo (pas ton mail ici) pour que je vérifie, je vais en parler à Barty. ca a marché, mais il faut saisir le code par copier coller (le lien suffit pas)...

      on se réorganise, parce que ca bavardait plus trop...

      sur le fond, étant ingénieur et habitué aux incertitudes et à me tromper (et gérer) je dirais que si la fusion froide n'est pas un phénomène certain (quitte a ce que ce soit pas nucléaire mais inimaginable), alors je n'ai pas grand chose de certain en ce monde, à commencer par 95% des consensus scientifiques et scientifico-politiques qui fondent nos stratégies gouvernementales et commerciales.

      quand a ceux qui se parent de doute, je ne suis pas dupe, c'est du refus de se remettre en cause, un "une minute monsieur de bourreau".

      Tout est incertain en ce monde, mais il faut prendre des décisions à partir d'un certain seuil.
      en 1989 c'était incertain. en 1992 c'était certain et risqué.
      en 2014 c'est aussi risqué que d'investir dans Internet en 1997. Altavista, yahoo, ou google?

      Je suis peut être manipulé mais je vois déjà des gens sérieux, des mauvais, et des idiots... le bon point c'est de savoir que la question aujourd'hui c'est sur les chances de succès des startups, des efforts gouvernementaux, et des Fortune500, de faire beaucoup d'argent ou pas avec ce phénomène mal compris mais qui c'est certain sera un jour utile, et probablement le sera bientot...
      99% chance d'échec par startup et un retour sur investissement miraculeux si ca marche. la routine du venture capitalist, genre... Sunrise securities, Cherokee, ou de la grosse boite genre Toyota, Mitsubishi, ST Micro, Shell, Boeing, ...

      Supprimer
    2. merci Alain tu as résolu mon login
      on est pas très nombreux encore mais le Nanor pourrait changer la donne
      et puis ça fait plaisir de causer avec des gens ouvert comme toi et Jean-Paul Biberian
      elkoko

      Supprimer
    3. je suis pas ouvert... j'ai un dogmatisme limité à un minimum de réalisme.
      Il y a un moment ou j'avale plus.
      en 1993 j'ai potassé assez d'abstract pour avoir des doutes mais j'éi longtemps défendu un truc genre "il y a quelque chose, on sais pas, mais même si c'est pas de la fusion, si c'est un artefact, ca peut être une percée technologique pour les accumulateur ou autre"... rationalisation comme dise les américains et les psy...

      d'ailleurs il y a plein d'argument sceptiques qui ne tiennent pas une seconde si on admet que un artefact, une super-chimie, ca peut livrer des pistes révolutionaires... ne pas chercher c'était déjà admettre qu'on ne voulait pas trouver la réponse. J'aurais du le voir, j'avais les outils conceptuels pour.

      Supprimer
  30. Bonjour,

    Je suis actuellement étudiant et cette technologie me passionne.

    J'aimerai me lancer dans mes propre expérience comme l'on voit de plus en plus sur youtube ( http://www.youtube.com/watch?v=2i38SBhHlyY ) mais je manque cruellement de connaissance pour les réaliser. J'imagine que c'est quand même un minimum dangereux... Et il facile de les réaliser ? Quel sont vos conseils ?

    RépondreSupprimer
  31. Bonsoir,

    Je comprends que de nombreuses personnes comme vous souhaitent s'initier à la fusion froide. L'expérience que vous citez sur youtube est dangereuse, mais surtout ne prouve rien. Je suis en train de préparer une expérience facile à réaliser à basse tension et faible courant qui devrait permettre avec un minimum de connaissances de s'initier à la fusion froide. J'ai déjà fait quelques essais, et je vais mettre un protocole en place sur le site: cryofusion.org dans la rubrique "se connecter". Moyennant une contribution financière symbolique vous pourrez y accéder. Dans cette partie du site je fais le point sur les différentes expériences en cours dans mon laboratoire dont cette expérience de démonstration.

    Cordialement
    Jean-Paul Biberian

    RépondreSupprimer
  32. Pour ma part je suis un de ses convaincus que la fusion froide fera beaucoup d'heureux mais aussi quelques malheureux, un de ses jours.
    Effectivement, je suis de plus ou moins loin, ce qui se passe à travers les news qu'on peut glaner sur internet. "projets militaires en rapport avec les LENR" et "officialisation des recherches sur les LENR aux USA"

    Je voudrais tout de même mettre un +1 pour Mr Joseph Marcoulet pour le "probable" (qui ne veut pas dire que tout est bidon), il y a quelques résultat qui semble convaincant et reste à être validé par différents scientifiques.

    Mais je rejoins par contre complètement Mr Biberian sur le fait que la science, c'est le fait de chercher et que dans la recherche on aboutit parfois à des impasses, parfois à des résultats satisfaisant et que parfois même les impasses du passé se voient résolues un peu plus tard.


    Concrètement: toujours pas de LENR dans mon supermarché. Scientifiquement, ce que je lis ici et là me laisse à penser qu'on tient probablement quelque chose...

    L'argent reste bien évidement le nerf de la guerre. Si la fusion froide nous apporte une plus grande sérénité énergétique dans l'avenir, ça ne fera pas pour le bonheur de tout le monde.
    Je trouve également dommage qu'on investisse autant sur des projets tel que ITER et qu'on balaye aussi rapidement la fusion froide (ou autrement dit les LENR).

    Et puisqu'on est en train de remettre en question pas mal de choses qu'on croyait acquises, il est normal que certains doutes apparaissent.

    Bon courage aux chercheurs. (qui sont, semble t'il, de plus en plus nombreux!)

    RépondreSupprimer
  33. Comment expliquer l'inexplicable ??
    je suis sourcier avec mon petit pendule a 5 euros je trouve l'eau la profondeur et le debit
    meme sur un extrait cadatrale le tout a des milliers de kilometres ... Allo la terre ??
    pour le moment je n est fait que 10 forages (tous ok)
    les scientifiques ne savent pas comment ca fonctionne (d'ailleurs moi non plus)
    grace aux sourciers de nombreuses villes ont l'eau
    bon comme ont peux pas l'expliquer cela n'existe pas???
    La fusion froide est notre seul salut face à la folie humaine
    pourquoi les plans ne sont pas diffuse sur internet ?
    car les petroliers ne laisseront jamais un tel chiffre d'affaire s'envole
    quand pensez vous J. Paul ?

    Guy

    RépondreSupprimer
  34. Bonjour,

    Vous avez raison la science n'explique pas tout. A partir d'expériences, elle développe des modèles. Mais ce ne sont que des modèles, ils ne sont pas la réalité. Ce qui compte pour un scientifique est de trouver le modèle qui explique les données expérimentales. L'histoire de la science montre combien de fois elle a dénigré des faits qui se sont avérés être réels, alors que dans un premier temps elle les avait rejetés.

    La fusion froide est étudiée par des centaines de chercheurs dans le monde. Bien que les grands media n'en parlent pas, cela ne signifie pas que l'intérêt est bien présent, depuis les hautes sphères gouvernementales jusqu'à de nombreux industriels comme la NASA aux Etats-Unis.

    Bien que je n'ai pas d'information directe, Andrea Rossi semble avoir trouvé le bon arrangement, et son Ecat devrait prochainement être reconnu publiquement.

    Les pétroliers comme les autres fournisseurs d'énergie n'y pourront rien, de nos jours, l'information est mondiale. Si la France ne regarde pas encore de ce côté là, les Chinois eux s'y intéressent.

    Je suis très optimiste sur la suite des évènements.

    Cordialement

    Jean-Paul Biberian

    RépondreSupprimer
  35. Bonjour
    "ca fait 3 ans que je cherche des preuves de non-réalité,"

    Vous ne risquez pas d'en trouver, de telles preuves ne peuvent pas exister. On ne peut prouver que l'existence, pas la non-existence. Cordialement.

    RépondreSupprimer
  36. Bonjour,

    Tout à fait d'accord avec vous, de la même manière, on peut prouver que quelqu'un est malhonnête, mais on ne peut pas prouver que quelqu'un est honnête!

    Cordialement
    Jean-Paul Biberian

    RépondreSupprimer
  37. Bonjour
    Je ne suis pas un scientifique mais je ne suis pas un doux réveur, j'ai 66 ans et en 60 ans de souvenirs j'ai vu des changements tels que plus rien ne peut m'étonner.
    Je suis certain d'une chose que s'est toujours vérifiée : ce qu'un homme est capable d'imaginer un autre sera capable un jour de le réaliser.
    Donc pour moi la fusion froide sera une réalité mais dire quand est une autre question.
    Il est un fait certain c'est que tout ce que l'anticipation nous prédit necessitera des quantités d'énergie telles que le niveau de production actuel nous fera passer pour des préhistoriques dans les générations avenirs.
    Le problème est peut être que certains ont encore beaucoup trop d'argent à gagner avec la situation actuelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après les derniers résultats de Rossi, l'ère de la fusion froide pourrait commencer bientôt. Cela ne veut pas dire que le changement de paradigme va se faire en quelques années, car il a déjà beaucoup de sources d'énergie installées que l'on ne peut pas modifier instantanément.

      Supprimer